FR EN IT ES


IL ETAIT UNE FOIS...

Cliquez sur les différentes vignettes pour découvrir les différentes étapes de la création d'une barrique.

                           

                           
Les grumes de chêne à merrain proviennent essentiellement de nos futaies.

Ces grumes doivent être sans défaut sur des longueurs de 1 m minimum et droites de fil. Avec le tranchage et l'ébénisterie le merrain est la plus belle qualité que le chêne de nos forêts peut donner.

Pourquoi futaie ? Parce qu'elle produit une finesse et une régularité des accroissements que n'amène pas toujours le taillis sous futaie.
Cette grume à merrain va être débitée à longueur pour être ensuite fendue.
Pourquoi la fente ? pour rester dans le fil du bois et donc avoir une douelle étanche.

Les longueurs de merrain sont :
  • de 90 cm à 1.15 m pour les douelles
  • de 45 cm à 80 cm pour les douelles de fond.
Certains chênes permettent de faire des douelles sciées et non fendues comme le chêne blanc Américain.
Certaines douelles sont issues de chênes de l'Est mais doivent être utilisées ou vendues avec cette appellation.
Une fois fabriquées, ces douelles vont être empilées et stockées à l'air libre pendant un minimum de 12 mois pour que l'eau, le vent et la durée fassent leur effet :
  • Diminution de la siccité ( humidité )
  • Elimination des mauvais tanins
  • Développement de micro organismes
Ici finit le travail du Merrandier et commence celui du Tonnelier :
  • Jointage des douelles dont le fuseau sur la longueur et le biais de l'épaisseur donnera la forme de la barrique.
  • Fabrication des fonds
  • Montage des coques
La chauffe, secret et savoir-faire du Tonnelier.

Cette chauffe va permettre :
  • Le ramollissement des fibres du bois pour le ceintrage des coques.
  • Compléter la personnalité du chêne en lui apportant certains arômes de pain grillé, de vanille …etc. que l'on devinera en dégustation.
Le séchage, la chauffe, et l'étanchéité sont les trois critères essentiels de la barrique.
N'oublions pas que la barrique était d'abord un outil de stockage avant de servir à l'élevage du vin.
Les coques et les fonds seront ensuite assemblés pour donner la barrique à l'état brut.

Celle-ci sera éprouvée en mettant de l'eau et de l'air sous pression pour déceler d'éventuelles fuites et remplacer l'élément défaillant.
La finition. Comme l'ébéniste, le Tonnelier donne à sa barrique une attention toute particulière.
  • Les cercles de chauffe sont remplacés par des cercles galvanisés
  • La barrique est ensuite poncée et finie comme un véritable meuble
  • Elle reçoit ensuite sa marque, son type de chauffe et la provenance de ces merrains.
Cette barrique quitte la Tonnellerie pour le chais du Vigneron.
Là finit le travail du Tonnelier, en dehors de la rénovation et de la réparation.
Mentions Légales - Contact - Création web : www.roke.fr